Textes bibliques

CV bibliques pour femme de Dieu

Une épouse soumise ? Une femme au foyer dévouée ? Quel est le profil d’une vraie femme de Dieu ? Marg Mowczko jette un regard perspicace sur les femmes de la Bible et propose une liste de plus de vingt-cinq CV potentiels.  

Certains chrétiens ont une vision étroite à l’égard de l’identité de la femme de Dieu et de son rôle. Ils soutiennent que leur point de vue est fondé sur ce que la Bible nous montre des femmes. Ils ont même baptisé leur vision « la féminité biblique ». À entendre ces chrétiens, la seule vocation ouverte à une femme de Dieu est celle d’épouse, de mère et de femme au foyer. Ou, en tout cas, ils estiment que ces rôles sont les principaux et les plus importants pour les femmes. Est-ce là ce que la Bible nous montre réellement ?

Dans la liste ci-dessous, je présente un certain nombre d’activités et de rôles de femmes dans la Bible, autres que ceux d’épouse et de mère. Je ne fais ici aucune recommandation à l’égard de ces rôles. Je ne les juge pas dans un sens ou dans un autre. En affirmant tout simplement que ces rôles sont évoqués dans la Bible, j’espère montrer que

de nombreuses femmes de la Bible n’étaient ni aussi limitées dans leurs activités ni aussi passives que l’on aimerait parfois le faire croire.

Il est important de constater que la Bible parle de toutes ces femmes de manière positive, peu importe ce que nous pouvons penser d’elles ou de leurs actions.

(1) Désobéir aux autorités et compromettre sa sécurité en sauvant de jeunes enfants du danger : 

  • Shiphra et Pua (Exode 1 : 15-22) 
  • Miriam et la fille de Pharaon (Exode 2 : 5-10)
  • La nourrice de Mephibosheth (2 Sam 4 : 4)
  • Joshéba, qui a sauvé son neveu Joas (2 Rois 11 : 1-3).

(2) Rester célibataire et aider ses frères à diriger Israël : 

  • Miriam (Michée 6 : 4).

(3) Accomplir pour les Israélites des tâches sacrées dans un lieu sacré : 

  • Les femmes qui servaient à l’entrée de la tente de la rencontre (Exode 38 : 8 ; 1 Sam 2 : 22) 

(4) Réfléchir et agir rapidement pour sauver son mari d’une mort imminente : 

  • Séphora (Exode 4 : 24-26) 
  • Mical (1 Sam 19 : 11-17) 
  • Abigaïl (1 Sam 25 : 1-44) 

(5) S’habiller comme une prostituée ; avoir des relations sexuelles avec son beau-père afin d’avoir des enfants légitimes… et recevoir son approbation pour cela : 

  • Tamar, une ancêtre de Jésus-Christ (Gn 38, en particulier Gn 38 : 26 ; Ruth 4 : 12 ; Matt 1 : 3)

(6) Trahir son propre peuple afin d’aider Israël ; conclure un accord astucieux pour sauver sa famille : 

  • Rahab (Jos 2 : 1-24 ; 6 : 22-25)

(7) Demander des droits légaux d’héritage et avoir son histoire racontée à trois reprises dans l’Ancien Testament : 

  • Machla, Thirtsa, Hogla, Milca et Noa, alias les filles de Tsélophchad (Nomb 26-27 ; Nomb 36 ; Jos 17 : 3 ; cf. 1 Chron 7 : 15) 

(8) Faire un excellent travail en dirigeant Israël en tant que juge et en parlant de la part de Dieu. Au passage, donner des ordres à Barak, le général de l’armée

(9) Tuer un général de l’armée ennemie en lui enfonçant un piquet de tente dans le crâne ou en le décapitant : 

  • Jaël (Jug 4 :17-22 ; 5 : 24-27)
  • Judith (Judith 1 : 6-10)[1]

(10) Blesser mortellement le chef de l’armée qui attaque sa ville, en le frappant avec une meule : 

  • Une femme de Thébets (Jug 9 : 53 ; 2 Sam 11 : 21)

(11) Être plus avisée spirituellement que son mari : 

  • La mère de Samson (Jug 13) 
  • Abigaïl (1 Sam 23-31) 
  • Peut-être Jaël (Jug 4 : 17-24) 
  • La femme de Sunem (2 Rois 4 : 8-37) 
  • Elisabeth (Luc 1 : 41-45 ; cf. Luc 1 : 18-22)

(12) Aller à l’encontre des souhaits de son mari et utiliser sa propre initiative sans s’attirer la moindre critique de Dieu ou de son peuple. 

  • Rebecca est allée à l’encontre des souhaits d’Isaac et l’a même trompé lorsqu’elle a obtenu le droit d’aînesse pour Jacob au lieu d’Esaü (cf. Gn 25 : 22-23 ; 27 : 1-17) 
  • Abigaïl a agi dans le dos de son mari en s’interposant pacifiquement et avec diplomatie entre Nabal le belliqueux et David en colère (1 Sam 25). 
  • Le mari de Jaël, Héber, avait conclu une alliance avec Jabin, roi de Hatsor, un Cananéen (Jug 4 : 17), mais Jaël s’est rangée du côté d’Israël et a tué Sisera, le général de Jabin (Jug 4 : 17-24) 
  • Vasti a défié son puissant mari, le roi Xerxès, en refusant de se montrer au banquet devant ses invités masculins éméchés (Est 1 : 8-12) 

(13) Être une porte-parole ; assurer la délivrance de sa ville en négociant avec un général militaire, tout en étant une dépositaire vivante de la tradition orale : 

  • La femme avisée d’Abel-Beth-Maaka (2 Sam 20 : 14-24)

(14) Faire le premier pas pour chercher un mari en s’approchant de lui la nuit pour découvrir ses « pieds » : 

(15) Être une prophétesse et/ou une conseillère royale : 

  • Hulda (2 Chron 34 : 19-33 ; 2 Rois 22 : 8-20 ; 23 : 1-25) 
  • Plusieurs femmes prophètes : Mirim (Ex 15 : 20), Débora (Jug 4 : 4), la femme d’Ésaïe (És 8 : 3), Anne (Luc 2 : 36-38), les filles de Philippe (Act 21 : 9)

(16) Construire des villes : 

  • Shééra (1 Chron 7 : 24)
  • Aider à reconstruire les murs de Jérusalem : Les filles de Shallum (Néhémie 3 : 12)

(17) Être une reine au pouvoir : 

  • La reine de Séba (1 Rois 10 : 1 et suivants) 
  • Candace, reine d’Éthiopie (Act 8 : 27)

(18) Devenir l’épouse de l’un des rois les plus puissants du monde ; puis risquer sa vie en concevant un projet efficace pour sauver les Juifs et en le mettant en œuvre ; établir ensuite une nouvelle fête religieuse : 

  • La reine Esther (Est 9 : 29-31, etc.)

(19) Offrir son dernier maigre repas et celui de son fils à un prophète alors même qu’il y a une grande famine, en obéissant à Dieu qui le demande : 

  • La veuve de Sarepta (1 Rois 17 : 8-24 ; cf. Luc 4 : 25-26).

(20) Donner à sa maîtresse, épouse du chef de l’armée, des informations essentielles qui permettront à son mari d’être guéri de la lèpre : 

  • La jeune esclave emmenée du pays d’Israël (2 Rois 5 : 2 et suivants)

(21) S’occuper d’agriculture ou d’industrie : 

  • Rachel et de nombreuses autres femmes (Gn 29 : 9 ; Ex 2 : 16 ; Jos 15 : 17-19 ; Ruth 2 : 8 ; Act 16 : 14 ; 18 : 3).

(22) Diriger des manifestations publiques et officielles, de célébration ou de deuil : 

  • Miriam (Ex 15: 19-21), 
  • La fille de Jephté (Jug 11 : 34) 
  • Les femmes pleureuses (Jér 9 : 16-20), entre autres. 

(23) Offrir des prières et des louanges prophétiques qui ont l’autorité de l’Écriture sainte : 

  • Miriam (Exode 15 : 20-21) 
  • Débora (Juges 5 : 1ss)
  • Anne (1 Sam 2 : 1ss) 
  • Marie (Luc 1 : 46ss)
  • Elisabeth (Luc 1 : 41ss)

(24) Se consacrer à la prière pour le royaume de Dieu : 

  • Anne (Luc 2 : 37-38), 
  • Les femmes dans la chambre haute (Act 1 : 14).

(25) Enseigner la théologie et apporter des messages inspirés : 

  • La mère du roi Lemuel (Prov 31 : 1 et suivants)
  • Anne (Luc 2 : 37-38) 
  • Priscille (Act 18 : 6)
  • Lois et Eunice (2 Tim 1 : 5)

(26) Oublier la cuisine et le service (les choses moins nécessaires) et s’asseoir aux pieds de Jésus avec les autres disciples pour apprendre les vérités du royaume de Dieu (la chose meilleure, plus nécessaire) : 

(27) Avoir des discussions théologiques avec Jésus sur le culte, la résurrection, etc. : 

  • La femme samaritaine, la première évangéliste samaritaine autochtone (Jean 4 : 19-25, 39) 
  • Marthe (Jean 11 : 20-27)

(28) Accompagner Jésus et soutenir son ministère à partir de ses propres ressources : 

  • Marie de Magdala, Jeanne, Suzanne, etc. (Luc 8 : 1-3 ; cf. Matt 27 : 55-56). 

(29) Témoigner de la mort de Jésus, ainsi que de son ensevelissement et de sa résurrection et en parler aux autres : 

  • Marie de Magdala, Jeanne, Salomé, et d’autres Marie, etc. (Matt 28 : 10 ; Marc 15 : 40, 47 ; Luc 24 : 10) 

(30) Être collaboratrice de Paul et travailler avec lui pour faire connaître l’Évangile : 

  • Evodie, Syntyche, Junia, Phoebe, Tryphene, Tryphose, et Persis, etc. (Phil 4 : 2-3 ; Rom 16)

(31) Accueillir et diriger une Église de maison

  • Lydie (Act 16 : 40), 
  • Nympha (Col 4 : 15), 
  • Priscille avec Aquilas (1 Cor 16 : 9) 
  • La dame élue (2 Jean 1 : 1, 5)

La culture et les coutumes de la société occidentale d’aujourd’hui sont très loin de ressembler à celles du Proche-Orient ancien ou du monde gréco-romain des temps bibliques. Il faut tenir compte de ces différences de culture lorsqu’on essaie d’extraire des principes bibliques du texte pour les appliquer au monde d’aujourd’hui. Tout ce qui est raconté dans la Bible n’a pas forcément une application universelle, éternelle ou utile.

Le principe éternel est pourtant celui-ci : que les hommes et les femmes devraient s’inspirer de Jésus.

Nous devrions imiter son caractère et manifester les dons et le fruit de son Saint-Esprit. Nous devrions les mettre en pratique, afin de bénir activement nos familles et l’Église, et de faire progresser le royaume de Dieu. De plus, nous devrions chercher à agir de façon bien variée. Veillons à ne pas étouffer les autres ou limiter leurs possibilités. Il ne faudrait pas encourager la passivité.

Néanmoins, je ne suis pas une « femme biblique ». Je suis une disciple de Jésus Christ et je veux le servir pour devenir de plus en plus conforme à son image. Les femmes de la Bible ne sont pas mes modèles principaux – c’est Jésus qui l’est.

Quels autres rôles et activités de femmes dans la Bible pourrait-on ajouter à cette liste ?

© 7 septembre 2013, Margaret Mowczko, « 25+ Biblical Roles for Biblical Women »

Traduction : Mary COTES


Références

[1] Ce texte fait partie des textes deutérocanoniques (Note éditeur français).

Nous remercions Marg Mowczko d’avoir accordé sa permission pour traduire son article que vous trouverez en anglais ici. À partir de l’article original vous trouverez des liens vers de nombreux articles en anglais de la même autrice, qui parlent des femmes nommées dans la liste.

servirensemble.com est le fruit de différents auteurs et c'est la richesse de ce blog. Vous trouverez le nom de cet auteur à la fin de l'article. Vos contributions sont les bienvenues, contactez-nous!

4 comments on “CV bibliques pour femme de Dieu

  1. Ping : 25+ Biblical Roles for Biblical Women - Marg Mowczko

  2. M.Rose

    Merci beaucoup pour cette relecture de la vie des femmes dans la bible
    qui nous sort de nos images habituelles. On voit que l’Esprit -Saint qui
    agit dés le début, n’est pas limité par nos conceptions, mais est plein
    de créativité, imaginatif, inspire la place et le comportement de chacun
    selon le moment, la situation, les personnes, l’époque pour que le plan de Dieu s’accomplisse. Quelle sagesse et intelligence et de plus Il équipe les personnes pour son œuvre ! (faire advenir un être humain semblable au Christ !) Quel gâchis que de se limiter à nos conceptions mesquines, étriquées, égoïstes……. et finalement de ne pas sortir du monde de la chute qui a façonné l’histoire des sociétés humaines (en majorité encore patriarcales !) nos mentalités et structures sociales.
    On se demande même de quoi finalement on est sauvé si rien ne bouge,
    si on continue à se boucher les oreilles et les yeux..? « La liberté des enfants de Dieu » fait peur aux femmes comme aux hommes.!
    Il faut beaucoup d’audace, de courage pour vivre pleinement la pensée du
    Christ, ou simplement peut-être plus d’ amour.

  3. Jean-Marc BELLEFLEUR

    Merci pour ce florilège, qui sans aucun commentaire, force à la réflexion par lui-même. Et quel travail de recension !

  4. Excellent! Merci pour la traduction Mary!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :