Actualités

« Dieu allaité… »

« … mais nourrissant les anges. »

Quand nous contemplons Jésus, le Fils de Dieu nous rejoindre dans notre monde comme un bébé, nous voyons

« la lumière qui ne brille pas, la Parole qui ne parle pas, l’eau qui a soif, le pain qui a faim. Si tu regardes bien, tu vois la puissance gouvernée, la sagesse instruite et la force soutenue. Et, pour finir, Dieu allaité mais nourrissant les anges, vagissant mais consolant les malheureux. Regarde bien : vois la joie affligée, la confiance avoir peur, le salut souffrir, la vie mourir, la force devenir faible. »[1]

Quel mystère ! Quelle humilité ! Quel dépouillement et quelle force extraordinaire en même temps !

Avec cette citation toute l’équipe de « Servir Ensemble » vous souhaite « Joyeux Noël » et une belle année 2022 !

Un tout grand MERCI, chers lecteurs, chères lectrices, d’avoir été là tout au long de cette année pour nous lire, nous encourager, commenter et partager nos articles. C’est aussi grâce à vous que notre aventure continue !!

MERCI à toutes celles et tous ceux qui nous ont proposé un article ou de précieux coups de main pour la traduction ou la relecture des articles.

Pour vous remercier nous vous offrons un petit cadeau de Noël : nos citations de Noël préférées, tirées des articles du blog 🙂 De quoi nourrir nos méditations en cette fin d’année !

« Marie et Élisabeth ne parlent pas seulement de l’aspect physique de leur grossesse, mais de leur portée dans le plan de salut de Dieu. Ce court temps de communion féminine prélude à une nouvelle ère, celle où les femmes pourront devenir disciples du Christ et membres à part entière de son Église. » Victoria Declaudure, « Que les hommes se taisent aussi »

~~~~

« Par le début de l’Évangile de Matthieu, un bouleversement nous est annoncé. Des femmes dans une généalogie, et des femmes, si la Loi avait été respectée, n’auraient pas figurées dans la généalogie du Messie. Alors, dans ces périodes de fêtes, moments où nous célébrons le commencement de cette ère nouvelle, accueillons ce renouveau, étreignons ce bouleversement que le Christ nous apporte. Soyons comme ces femmes, comme Marie, qui, au lieu de craindre le « pourquoi », répondent à l’appel de Dieu. » Lula Derœx, « Cinq femmes ‘‘hors-la-loi’’ »

~~~~

« Quand donc viendra-t-il, ce temps dont nous parlent les sages et les prophètes d’Israël ? Car il viendra un temps, disent-ils, ou la violence ne sera plus de mise. Ou le loup habitera avec l’agneau et où l’enfant mettra sans crainte sa main dans le nid de l’aspic. Peut-être que dans ce temps-là, les hommes et les femmes seront réconciliés ? Peut-être qu’alors, les femmes seront enfin écoutées, respectées ? » Joëlle Sutter Razanajohary, « ‘‘Fille de Saül’’ est mon nom… »

~~~~

« Désormais je suis une femme debout, dans tous les sens du terme ! Cohéritière de tout ce que Dieu avait promis à Abraham. J’ai de la valeur ! »
Valérie Duval-Poujol, « Le jour où il m’a appelé ‘‘Fille d’Abraham’’ »

~~~~

« La femme qui insiste, oui, je le sais bien, c’est la femme « folle », « difficile » ou « sans féminité ». Je me sens lasse de ce piège. J’attends impatiemment le jour où la parole d’une femme – y compris celle d’une Cananéenne – sera écoutée et respectée. Moi aussi, autant que ma fille, j’ai besoin d’être délivrée. Faut-il attendre la fin des temps ? » Mary Cotes, « Le cœur d’une mère »,

~~~~

« Il m’a accueilli telle que j’étais. Pour la première fois de ma vie, j’ai eu le sentiment d’avoir la dignité d’une personne humaine. Il m’a profondément respecté, il m’a même… oserais-je le dire… aimé, comme je n’ai jamais été aimée auparavant. Quand il m’a dit qu’il était le Messie, j’ai senti des vagues d’eau claire déferler sur le sol aride de mon cœur et une source s’installer dans mon âme. » Marie-Noëlle Yoder, « Il lui a donné de l’eau ! »

~~~~

« Ce qui s’est passé dans le ventre d’une femme est une image de ce qui est censé se passer à l’échelle de l’univers : la force trouve sa source dans l’humilité. La force trouve sa source dans un « oui » à ce qui paraît impossible aux yeux des êtres humains. » Lydia Lehmann, « Un cantique féministe ? »


Après une toute petite pause, nous serons de retour le 07 janvier !!


Références

[1] Bernard de Clairvaux, cité par Gabriel Ringlet, Va où ton cœur te mène, p. 87.

À propos Lydia Lehmann

Après une première expérience pastorale de huit ans (en binôme avec son mari, tous les deux pasteurs dans la même communauté), Lydia Lehmann, titulaire d'un master en théologie de la FLTE, est actuellement co-pasteure dans une Eglise de l’AEEBLF au sud de Bruxelles.

2 comments on “« Dieu allaité… »

  1. M.Rose

    Merci beaucoup Mesdames, merci chères sœurs
    pour vos vœux de Joyeux Noël et de Bonne Année 2022,
    pour ces cadeaux dont je me ferais volontiers un joli collier de perles
    pour être belle, mais de la beauté du Seigneur, vous l’avez compris
    de cette beauté qui ne flétrira jamais, car faite de force et d’humilité !

  2. Jean-Marc BELLEFLEUR

    Merci à Lydia pour ce beau florilège ! Continuez, c’est indispensable !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :