A la une Témoignages

Déo-Gratias Hodonou

Je m’appelle Déo-Gratias Hodonou, franco-béninoise, étudiante en Master 2 en Théologie Appliquée à la Faculté Libre de Théologie de Vaux-sur-Seine (FLTE) et pasteure stagiaire à l’Église Protestante Mennonite (EPM) sise à Villeneuve-le-Comte. 

Tout au début de mes études supérieures, j’envisageais une carrière en médecine. C’était ce qui me passionnait le plus, sauver des vies. Malgré mon enthousiasme et ma détermination, les portes de la faculté de médecine m’ont été fermées. Déçue, je me suis réorientée vers une licence : Humanités, Lettres et Sciences humaines à l’université de Nanterre Paris X. Parallèlement à mes études, je me suis investie dans plusieurs pôles au sein de l’Église locale que je fréquentais alors (ADD à Versailles), où j’ai pris plaisir à servir le Seigneur. 

Cependant, je savais que j’étais appelée à plus, c’est-à-dire au ministère pastoral. C’était cela ma vocation ! À maintes reprises, le Seigneur m’a parlée à travers des songes, mais je n’en ai fait aucun cas. Les chemins empruntés dans le cadre des études universitaires n’étaient que des échappatoires, une manière de fuir l’appel au ministère. Mais, il y eut un soir, un soir décisif où mon sommeil fut troublé, tout comme celui de Samuel (cf. 1 S 3.3-10). J’ai donc résolu d’échanger avec mes pasteurs Alexandre Antoine et Fabien Boinet, qui, ayant pris acte de mon cheminement avec le Seigneur concernant mon appel, m’ont conseillée de me former. C’est ainsi que j’ai débuté ma formation à la faculté de théologie en septembre 2018.

Je suis très reconnaissante, non seulement pour la formation de qualité prodiguée par la faculté et dont j’ai été bénéficiaire ces quatre dernières années, mais aussi pour les nombreuses rencontres d’étudiants et de professeurs qui m’ont énormément apporté. À présent, j’effectue mes premiers pas en Église, en tant que pasteure… À Dieu soit toute la gloire !

Servir dans l’Église en tant que femme est un véritable défi. Mon souhait est de voir hommes et femmes œuvrer ensemble pour l’avancement du royaume de Dieu. Que les femmes soient libres, au même titre que les hommes, d’exercer leur ministère avec les dons et talents que Dieu leur a donnés. Qu’elles s’épanouissent dans l’accomplissement de leurs tâches sans être reléguées à un rang inférieur, ni méprisées à cause de son genre. Bien entendu, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour voir de tels souhaits se réaliser. Mais rien n’est impossible ! Certaines femmes ont frayé le chemin et d’autres continuent de le faire encore aujourd’hui. 

Pour ma part, je suis reconnaissante à l’Éternel pour le chemin parcouru jusqu’ici et pour les hommes et les femmes qui croient en moi et qui sont pour moi source de bénédictions. 

servirensemble.com est le fruit de différents auteurs et c'est la richesse de ce blog. Vous trouverez le nom de cet auteur à la fin de l'article. Vos contributions sont les bienvenues, contactez-nous!

2 comments on “Déo-Gratias Hodonou

  1. Jean-Marc BELLEFLEUR

    Tous mes encouragements à vous !

  2. M.Rose

    Bonsoir,
    oui, GLOIRE A DIEU, à qui rien n’est impossible !
    Il appelle qui il veut et comme il veut pour le servir
    et accorde les dons nécessaires, dépassant tous
    les préjugés les plus tenaces.
    Que le Seigneur vous bénisse ds votre ministère,
    votre vie personnelle, pour le bien de tous,
    un exemple pour toutes celles qui résistent encore.
    MERCI

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :