Témoignages

Évelyne Frère, prédicatrice

Comment passe-t-on de la fermeture aux ministères féminins, à une ouverture joyeuse et en mouvement? Évelyne Frère a plusieurs cordes à son arc: prédicatrice, formatrice, accompagnatrice spirituelle… Elle a accepté de répondre à nos questions.

Raconte-nous un peu de ton histoire, dans quel contexte as-tu grandi et quelle était la vision de l’homme et de la femme ?

J’ai grandi dans une famille où femmes et hommes étaient sur un pied d’égalité. Au niveau de l’Église, j’ai baigné dans un milieu évangélique. Dans ce cadre, j’ai gentiment intégré que la place de la femme n’était certainement pas à la prédication, à la présidence du culte ou à la célébration de la cène. La porte était grande ouverte pour s’occuper des groupes d’enfants, du groupe de dames …et jouer du piano ! Et j’oubliais : faire des gâteaux !

 Comment cela s’est-il traduit dans ton engagement pour Dieu au sein de l’Église ?

Très vite, très jeune et avec enthousiasme j’ai commencé à m’occuper des enfants de l’école du dimanche. En tant que jeune adulte, je me suis engagée naturellement dans le domaine d’enseignement des enfants. C’était évident pour moi, et j’ai eu du plaisir dans ce service. Il était invraisemblable pour moi que je sois un jour à une autre place.
Et lorsqu’une fois ou l’autre j’ai assisté à un culte où une femme prêchait…je crois que j’appréciais cela … et en même temps je sentais une crispation à l’intérieur de moi… avec une petite voix « mais est-ce vraiment biblique ? »

Quels sont les éléments qui ont chamboulé la vision de ton rôle dans le service ? Quelles sont les personnes qui t’y ont aidé ?

Il y a eu un premier changement lorsqu’il nous a été demandé à mon mari et moi d’apporter des enseignements dans des camps famille. J’ai pris la parole pour la première fois et c’était acceptable pour moi parce que je le faisais avec mon mari ! Plus tard le pasteur Mario Leimgruber, lors d’un projet de plusieurs prédications sur la place de femme m’a demandé si je voulais en apporter une sur le thème «La femme: misogynie et restauration du féminin »… ça s’est un peu bousculé à l’intérieur de moi…j’ai  hésité…  Mais je l’ai fait parce que j’ai senti qu’il me faisait confiance.

Quel est ton engagement aujourd’hui et que produit-il en toi ?

Mes engagements actuels sont dans la formation, la prédication et l’accompagnement spirituel. Je peux les exercer dans la liberté, la confiance et ce sont des temps où je vis beaucoup de joie ! Dans le cadre de la co-animation des formations à la bienveillance et des conférences à deux voix que j’ai donné avec Mario j’ai pu constater la richesse d’une telle collaboration qui a d’ailleurs souvent été appréciée par les participants.

Que souhaites-tu pour l’Église ?

Mon rêve est que chaque femme et chaque homme trouve sa place dans l’Église en toute simplicité et que ce soit vécu dans l’amour ! Je ne vais pas dire que je souhaite la parité comme en politique parce je pense que la parité est un piège. Pour moi, il s’agit de discerner en chaque personne son potentiel, ses capacités, ce que Dieu a mis en elle et qui est appelé à se développer pour la construction de l’Église.

Les ministères de l’enseignement, la prédication, la présidence de la cène, l’animation de la louange, la prière pour les autres, la bénédiction donnée … sont confiés à des personnes, hommes ou femmes, pour le bien de l’Église.

Quels conseils donnerais-tu aux chrétiens et aux chrétiennes?

Si je devais donner un conseil aux femmes, ce serait qu’elles développent la conscience de ce qui les anime au plus profond d’elles, qu’elles se fassent confiance et qu’elles soient à l’écoute de ce que le Seigneur peut ouvrir comme chemin pour elles.

Mais j’aimerais aussi donner un conseil aux hommes ! Je souhaite qu’ils voient la personne au-delà de son genre, qu’ils soient disposés à accueillir ce que les femmes peuvent leur donner, qu’ils soient eux-mêmes des « encourageurs » pour les femmes qui les entourent.

Si je suis un canal de la bénédiction du Seigneur dans les formations que j’anime et dans les messages que je donne, alors je veux continuer, avec reconnaissance parce que tout vient de Dieu… et dire « à Lui soit la gloire ! »

servirensemble.com est le fruit de différents auteurs et c'est la richesse de ce blog. Vous trouverez le nom de cet auteur à la fin de l'article. Vos contributions sont les bienvenues, contactez-nous!

2 comments on “Évelyne Frère, prédicatrice

  1. LifeStyles

    Très jolie partage d’Evelyne sur le ministère. De telle témoignage donne envie de servir l’église de Christ avec passion et persévérance. Merci! A Dieu soit la gloire!

    J'aime

  2. Claire Poujol

    Ce blog me donne l’occasion de te saluer, chère Evelyne ! Le temps passe mais tu as toujours la pêche 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :