A la une

Une femme peut-elle être pasteure? Le débat

Une femme peut-elle être pasteure? Nouveau féminisme ou fidélité au texte? Une question chaude et sensible traitée de manière équitable par une théologienne, Marie-Noëlle Yoder, et un théologien, Guillaume Bourin, qui ne sont d’accord ni sur l’interprétation des textes, ni sur la compréhension globale du message biblique.

Le débat est maintenant accessible en format audio! Suivez-le guide et rendez-vous sur le blog du centre de formation du Bienenberg.


Et si vous avez toujours des questions et que vous souhaitez découvrir d’autres thèmes, inscrivez-vous à la formation « Points chauds » le débat aura encore une fois lieu, cette fois-ci avec Olivier Charvin, pasteur de l’Action Biblique. Les inscriptions sont ouvertes pour la saison 2020-2022 à Montébliard (25, France) et à la Chaux-de-Fonds (NE, Suisse).

Places limitées.

Marie-Noëlle Yoder est enseignante en théologie pratique et en éthique au centre de formation du Bienenberg (Suisse). Elle est administratrice du blog servirensemble.com. Elle est aussi mère de famille et thérapeute familiale et conjugale.

1 comment on “Une femme peut-elle être pasteure? Le débat

  1. Marie-Rose

    Bonjour, et bravo à la tenue dans ce débat et à la profondeur des échanges qui doivent
    nous inciter à réfléchir.

    Qu’il y ait des femmes épanouies dans l’église de notre frère, tant mieux, mais cela ne
    prouve pas qu’ils sont dans la vérité.
    J’ai connu des femmes épanouies dans la polygamie et il y a des belles histoires
    d’amour entre maître et esclave ! Pour autant, qui oserait dire aujourd’hui que l’esclavage
    et la polygamie sont de Dieu ?

    Sur ce site plusieurs témoignages de femmes nous parlent de leur souffrance et de leur
    combat pour entrer dans l’appel de Dieu et exercer leurs dons.
    Pour moi, elles sont dans la continuité de l’histoire des prophètes et des apôtres
    qui ont tous connu l’opposition pour proclamer le message de Dieu.

    Bonne question : mais pourquoi les femmes veulent-elles être pasteur, et occuper les places
    réservées aux hommes ? De la rébellion vraiment ?
    Et si c’était l’ ESPRIT-SAINT qui pousse les femmes à prendre leur place dans le monde
    comme dans l’église pour  » hâter l’avènement du Seigneur  » ?

    Selon Marie-Noëlle, l’interdiction repose sur 3 versets de Paul.
    J’en supprimerai un :  » il est interdit aux femmes d’enseigner en prenant autorité sur l’homme »
    L’apôtre Paul a employé le verbe « autenthein » qui est un hapax. Il est mentionné une seule fois
    dans toute la bible, impossible donc de vérifier le sens, alors qu’il y a d’autres mots connus
    pour dire autorité. Cela est très étonnant pour une pratique qui concerne la moitié de l’église !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :