Sensibiliser

Collaboration hommes-femmes: les Églises mennonites

Publié par Marie-Noëlle Yoder le 03/11/17

Dans le monde des rapports entre hommes et femmes, il est facile de se noyer dans la subjectivité et les interprétations. Comment introduire de l’objectivité qui dépasse les ressentis des un.e.s et des autres ? En janvier 2017, Salomé Haldemann a mené une enquête au sein de l’union des Église Mennonite de France pour le magazine Christ Seul. 28 Églises (sur 31) ont acceptées de jouer le jeu et de répondre à ses questions. Les résultats ont été publiés sous forme d’infographie dans le magazine.

EtudeCSfemmes(1)Quelques explications s’imposent : les Églises mennonites de France sont congrégationalistes et donc autonomes. Elles ne fonctionnent pas toutes sur le même modèle de direction, mais privilégient le fonctionnement collégial de telle sorte que les anciens sont pasteurs ensemble. Quand un.e pasteur.e est embauché.e, il/elle est invité.e à fonctionner comme ancien parmi les anciens et ne bénéficie pas de statut particulier outre le temps investit pour l’Église. La direction peut, selon les Églises, être composée d’un conseil pastoral, d’un pasteur salarié ou non, de diacres, de prédicateurs et prédicatrices. Le modèle biblique qui sous-tend ce fonctionnement est celui du corps (1 Corinthiens 12) où chacun a une fonction et des dons à mettre au service de la communauté et où la seule tête est le Christ. La confession de foi reconnaît que Dieu appelle aussi certaines personnes à des ministères particuliers de conducteurs spirituels ou autres.

L’Église appelle, forme et établit des hommes et des femmes compétents pour exercer en son nom diverses fonctions de responsabilités. Celles-ci peuvent comprendre les charges d’ancien, de pasteur et de diacre ainsi que celle d’évangéliste, de missionnaire, d’enseignant ou autres.  – Article 15

Confession de foi dans une perspective mennonite, éditions mennonites, 2015

mennosenfrance

Qu’en est-il des autres unions d’Églises évangéliques? Quelle est la place donnée à la collaboration hommes-femmes dans la confession de foi? Quelle est la réalité qui en découle – ou qui devrait en découler au sein de la direction de l’Église? Un bon bilan à faire ensemble pour poursuivre la conversation.

0 comments on “Collaboration hommes-femmes: les Églises mennonites

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :