Actualités

Une bougie, un patchwork et des rêves en pagaille! #1andublog

Publié par Joëlle Razanajohary le 06/10/17

« J’ai un rêve » a dit un jour un pasteur noir américain et il a été abattu le 4 avril 1968. Son rêve d’une société plus juste commençait certainement à prendre trop de place. Il est donc dangereux de rêver, et pourtant nous rêvons tous !

Lui, rêvait d’une Amérique dans laquelle « les petits garçons noirs et les petites filles noires pourront aller la main dans la main avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et sœurs » ; moi, je rêve d’une Église dans laquelle hommes et femmes pourront librement répondre à l’appel de l’Esprit-Saint en eux, sans qu’aucun d’entre eux ne considère son genre comme étant un obstacle infranchissable à la réalisation de l’appel dans sa vie.

Avoir un rêve, c’est tout d’abord faire un constat : quelque chose ne va pas !

Et c’est en même temps refuser que ce constat continue à structurer nos vies, nos identités, parce qu’il ne reflète pas ce que Dieu dit de nous et du royaume qu’Il établit au milieu de nous.

Avoir un rêve, c’est ensuite voir dans l’invisible une nouvelle réalité. L’une de celles que l’Esprit seul peut nous faire voir et que la foi, l’espérance et l’amour que le Christ donne, enracinent solidement dans nos cœurs.

Avoir un rêve, c’est enfin saisir par la foi le chemin qui mène de ce visible que je refuse à cet invisible auquel j’aspire ; et se mettre en route, toujours par la foi, jusqu’à créer un pont entre les deux et permettre ainsi à la nouvelle réalité de prendre racine dans le visible, pour y porter son fruit de vie et de paix.

Le 1er octobre 2016, j’ai rêvé, les yeux grands ouverts d’un lieu de partage, d’écoute, d’encouragement, de rencontre, de formation, de transformation. Et le rêve est devenu réalité. Le bruit de ce rêve a rassemblé des femmes et des hommes venant des quatre coins de France et d’ailleurs. Tous sont porteurs de la même flamme : ils ont à cœur de « Servir Ensemble » et de déblayer le chemin du service pour tous.

Alors, un an après, où en sommes-nous ?

Nous sommes aujourd’hui deux administratrices du blog, Marie-Noëlle Yoder et moi-même, unies par le même rêve. Autour de nous se sont réunis des hommes et des femmes qui participent au projet de façon régulière ou ponctuelle et de manières très diverses :  Certain·es écrivent des articles, d’autres témoignent de leur trajet de vie, ou  traduisent des articles parus en d’autres langues. D’autres encore relisent nos textes en corrigeant les inévitables petites erreurs commises par inadvertance, ou convertissent des vieux textes en documents Word. Une petite fourmilière s’est organisée, où chacun·e donne un peu de soi et avance avec ce sentiment joyeux de participer à quelque chose qui nous dépasse tous et toutes. Et que dire des clins d’œil de notre artiste préférée, Splatt, qui détourne allègrement des œuvres souvent vieilles de plusieurs siècles pour leur injecter une impertinence toute à-propos… Un régal !

En tout, vingt-deux personnes auront contribué durant cette première année à la vie du blog. Nous voulons toutes les remercier : nous sommes tellement heureuses de ce patchwork de couleurs, de cette harmonie de voix, conscientes que c’est là l’une des manifestations de cette ‘grâce multicolore’ que notre Seigneur Jésus-Christ confie à son église et qui se révèle lorsque chacun·e met au service des autres le don qu’il a reçu. (1Pierre 4:10- dans le texte grec, ‘charis poikiles’ signifie littéralement grâce multicolore.)

Et finalement, un an après, où allons-nous ?

Nous avons recensé plusieurs axes de développement possibles, sans pour autant dévier de notre route initiale :

  1. Tout d’abord, la section « textes bibliques » devrait rapidement être étoffée de plusieurs interventions autour des « textes à problèmes », allant de la Genèse aux textes de Paul. Nous savons que de nombreux lecteurs et lectrices se posent des questions autour de l’interprétation de ces textes et nous ne ferons pas l’économie de ce travail.
  2. Ensuite, nous espérons élargir notre panel d’auteur·es en intégrant des hommes et des femmes d’autres fédérations, ou familles d’églises. Tout en nous adressant prioritairement à un lectorat protestant et évangélique, notre équipe commencera à ‘jeter un œil’ aux autres familles chrétiennes, à ce qui se passe ailleurs. Comment notre sujet est-il perçu en Angleterre, en Allemagne, aux USA etc… ?
  3. Nous orienterons également notre regard vers le passé en approfondissant notre connaissance des figures féminines d’hier. En effet, de nombreuses femmes ont lutté, agi, écrit par le passé et sont malheureusement tombées dans l’oubli. Et pourtant ces femmes-là, les chrétiennes ignorées par les lumières de l’Histoire traditionnelle ont autant à nous dire que celles d’aujourd’hui.
  4. Et finalement, nous ouvrirons un axe « méditation » autour des grands moments chrétiens de l’année, l’Avent, Noël, Pâques, offrant ainsi aux auteur·es et aux lecteur·trices de notre blog un espace de liberté et de spiritualité. Car là où est l’Esprit, là est la liberté !

En tout dernier lieu, l’impénitente rêveuse que je suis ne peut s’empêcher de vous partager ce désir qui m’étreint le cœur depuis quelques temps : nous retrouver tous et toutes -ceux qui font déjà partie de l’équipe et ceux qui en feront partie demain- le temps d’un samedi, d’un dimanche (ou de deux journées soyons fous !) autour de ces thématiques si chères à nos cœurs, pour rêver en grand, et ensemble construire l’avenir… Peut-être pour la deuxième bougie ? Et puis un autre jour, un autre rêve, -encore un petit dernier, allez, pour la route- serait de vous rencontrer, vous, chers lecteurs et lectrices, vous serrer dans nos bras pour vous encourager de vive voix… Un jour peut-être. Un jour certainement.

20170728_102411
Marie-Noëlle Yoder et Joëlle Razanajohary, administratrices du blog

Joëlle Razanajohary est pasteur de la Fédération des Églises Évangéliques Baptistes de France. Elle est la fondatrice du blog 'Servir Ensemble', l'une des administratrices et l'auteure du livre 'Qui nous roulera la pierre', Empreinte, 2018.

1 comment on “Une bougie, un patchwork et des rêves en pagaille! #1andublog

  1. Ping : Servir EnsembleArt et Foi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :