Des filles théologiennes

Marie-Noëlle Yoder est pasteure dans une Église mennonite et enseignante en théologie pratique et en éthique au centre de formation du Bienenberg (Suisse).

4 comments on “Des filles théologiennes

  1. Une grand-mère baptiste

    Mes chères filles bonjour,
    Je visite votre rubrique espérant trouver quelques filles marrantes parmi vous, car ailleurs, à part SPLATT,
    il n’y a pas foule pour le rire !
    Il est vrai que quand je lis l’évangile, je vois Jésus pleurer, se mettre en colère, mais rire NON !
    Ai-je un problème ? L’humour est-il intraduisible, ou le sujet trop grave ?
    Pourtant nos théologiens disent qu’Isaac « le rire  » en hébreu est un prototype du Christ.Mais oui, bien sûr,
    c’est lui Jésus, LE RIRE, qui court dans toute la bible, du début jusqu’à la résurrection qui est UN IMMENSE
    ECLAT DE RIRE, victoire face au mal terrible et à nos peurs.
    Gen 17.17 : Abraham tomba sur sa face et rit
    Gen 18.15 : Sarah rit en elle-même, car elle avait peur
    Dans beaucoup d’églises, comme Sarah, le rire des femmes est dans leur ventre, rire étouffé, crispé, et
    comme elle, elles rient pour cacher leurs larmes devant le mépris.
    Mais le rire rend joyeux ! Alléluia !
    Alors, RIEZ, mes filles, mais du rire d’Abraham, ouvert, plein d’espérance, quand l’impossible peut devenir
    possible. Persévérez, redoublez d’intelligence, de finesse, mais toujours avec RESPECT.
    Réjouissez vous toujours dans le Seigneur, car Sarah a fini par rire, elle a accouché du RIRE !

    PS : en voyant la scène ci-dessus, vos silhouettes si gracieuses prêtes à s’envoler, je vous souhaite de
    rester dans le souffle et la danse de l’Esprit pour rendre la théologie plus légère, plus digeste, en un mot
    accessible à tous et à toutes. MERCI

    Réjoui

  2. Une grand-mère baptiste

    Chères filles, bonsoir,
    Je visite votre rubrique, espérant trouver parmi vous quelques filles marrantes, car ailleurs, à part SPLATT,
    il n’ a pas foule pour le rire !
    Il est vrai que quand je lis l’évangile, je vois Jésus pleurer, se mettre en colère, mais rire NON !
    Ai-je un problème ? L’ humour est-il intraduisible , ou le sujet trop grave ? Pourtant, nos théologiens nous disent
    qu ‘Isaac « le RIRE  » en hébreu est un prototype du Christ. Mais oui, bien sûr, c’est lui Jésus, LE RIRE qui court dans tte la bible, du début jusqu’à la résurrection qui est un IMMENSE ÉCLAT DE RIRE, la victoire sur l’orgueil
    le mal, la stupidité et ttes nos peurs !

    GEN 17.17 : Abraham tomba sur sa face et rit
    GEN 18.15 : Sarah rit en elle-même, car elle avait peur
    Dans beaucoup d’églises, comme Sarah, la femme rit dans son ventre, un rire étouffé, crispé, et comme elle,
    quand elle rit c’est pour cacher ses larmes devant le mépris.
    Mais le rire rend joyeux, alléluia !
    Alors RIEZ, mes filles,mais du rire d’Abraham, ouvert, plein d’espérance, quand l’impossible devient possible.
    Persévérez, redoublez d’intelligence, de finesse, de conviction mais avec RESPECT.
    Réjouissez vous toujours ds le Seigneur, car Sarah a fini par rire, elle a même accouché du RIRE !

    PS : à voir ci-dessus, vos silhouettes gracieuses et prêtes à l’envol, je vous souhaite mes chères filles,
    de rester dans le souffle et la danse de l’Esprit, pour donner à la théologie un coté plus léger, plus digeste, bref
    accessible à tous et à toutes. MERCI

  3. Victoria Declaudure

    C’est trop drôle – et magnifique et vraie toute à la fois!!
    Peut-on avoir l’affiche ? Et la carte postale ?

  4. bonsoir,
    Pourriez vous vérifier SVP, : il est impossible de lire les commentaires en descendant, sous les images,
    comme d’habitude. ! En cliquant sur commentaire on voit un peu mais pas en totalité.
    Sinon, c’est moi qui ait un problème. MERCI

Laisser un commentaire