Progresser en Église

9 moyens simples et pratiques pour les hommes qui veulent encourager les femmes leaders dans l’Église

Publié par J.R. Briggs le 12/01/18

Certains responsables masculins veulent encourager les femmes à prendre des responsabilités, mais ils sont coincés. Ils veulent habiliter les femmes, mais ne savent pas comment s’y prendre. En tant qu’homme responsable d’Église, j’ai la forte conviction qu’il est nécessaire d’encourager les femmes à exercer les dons, la passion et la capacité de direction que Dieu leur a donnés. Durant les dernières décennies, je suis passé d’une acceptation passive des ministères féminins à une véritable volonté de voir des sœurs s’engager dans des ministères de direction et de les encourager pour la cause du Christ et pour l’Église. J’aspire à ce que d’autres responsables masculins fassent de même.

J’ai bien souvent voulu encourager et habiliter des femmes sans savoir comment le faire concrètement. J’aimerais simplement présenter ici quelques leçons que j’ai apprises et que je continue à apprendre.

Voici 9 manières simples et pratiques pour que les hommes soient proactifs dans l’encouragement des ministères féminins :

  1. Mettez-vous dans une position d’apprentissage vis-à-vis des responsables féminines

Une manière pratique de se mettre à l’écoute des responsables féminines est d’apprendre d’elles dans la vraie vie et sur internet. Vous commencerez à voir le monde comme elles le voient, à entendre leur passion pour le ministère, la direction d’Église et leurs perspectives.  Mais plus que les suivre sur internet, engagez-vous à lire leurs livres : vous pouvez commencer par « Tous mes dons au service de l’Église » de Marylin Smith, ou le « journal de Madeleine Blocher-Saillens, féministe et fondamentaliste » établi par Jacques Blocher ou encore « Mesdames, acceptez nos excuses » d’Ann Brown.

Il est aussi important de lire des auteurs masculins et féminins au sujet de la question des ministères féminins. Lisez par exemple : « Une femme pasteur, pourquoi pas ? » de Lauture Magloire ; « Les femmes dans le ministère chrétien » de Georges et Dora Wilson (notre recension ici) ; « Marie, ma sœur. Etude sur la femme dans le Nouveau Testament » d’Alphonse Maillot ou encore « Hommes-femmes, égaux mais différents » de René Laframboise.

  1. Prenez 15 minutes de brainstorming

Pensez aux femmes dans le ministère – ou aux femmes qui pourraient entrer dans le ministère – parmi vos relations. Jeunes et plus âgées, dans votre zone géographique et dans votre pays. Notez leurs noms.

  1. Encouragez-les

Il est important d’encourager et de soutenir les sœurs en Christ et le travail que Dieu accomplit parmi elles. Mon amie Mandy Smith, pasteur principal d’une Église, m’a dit : « Puisque ce sont majoritairement les hommes qui m’ont critiquée ou qui ont questionné la validité de mon ministère, cela m’a particulièrement fait du bien quand des hommes ont pris la parole pour soutenir mon appel. Je me souviens de chaque fois qu’un homme a dit “Nous avons besoin de toi” ou “Je vois Dieu à l’œuvre dans ton ministère”. » Choisissez quelques noms de responsables que vous avez notés et envoyez-leur un mot d’encouragement. Envoyez un SMS ou un e-mail. Prenez le téléphone et appelez-les. Écrivez une carte d’encouragement qui dit votre appréciation et qui reconnait leurs dons et la manière dont Dieu utilise leur ministère de direction. Cela n’a pas besoin d’être long ou de prendre beaucoup de temps, mais c’est bon de le faire de manière consciente en validant leurs dons.

  1. Invitez certaines des responsables de votre liste à raconter leur histoire

Demandez à une femme responsable d’Église de vous raconter son histoire. Je suis surpris chaque fois que je le fais et je réalise que ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. Parfois les histoires sont encourageantes, d’autres fois elles sont profondément douloureuses. C’est important pour moi de le savoir et de mettre les choses en perspective.

Messieurs, ce n’est pas le moment de raconter vos histoires, de donner vos idées ou de faire des suggestions. C’est le moment de s’asseoir, de fermer vos bouches et de les écouter. De manière pratique, voici quelques questions que j’ai posées à des femmes responsables d’église lors de ces rencontres :

  • Quand as-tu senti pour la première fois que tu pouvais prendre des responsabilités ?
  • Est-ce qu’il y a une personne particulière qui t’a encouragée, qui a souligné tes dons, qui t’a accompagnée et qui a marqué la personne que tu es devenue ?
  • Pourquoi penses-tu que cette personne a joué un rôle important dans ta vie ?
  • Quelles sont les voix principales qui t’encouragent sur ton chemin de responsabilité aujourd’hui ?
  • Qu’est-ce qui est passionnant et épanouissant pour toi en tant que responsable d’église ?
  • Qu’est-ce qui est – ou continue à être décourageant en tant que responsable ?
  • Dans quels domaines aspires-tu à grandir, ou te développer ?
  • Qu’est-ce que les responsables masculins devraient savoir ?
  • Qu’est-ce que les responsables masculins devraient faire pour mieux te soutenir et t’encourager ? Qu’est-ce qu’ils devraient arrêter de faire ?
  1. Soyez conscients de la manière dont vous reconnaissez les responsables féminines en devenir

En tant que responsables masculins, nous pouvons facilement rechercher des personnes qui dirigent comme nous et qui ont le potentiel de diriger comme nous. Il est essentiel que nous recherchions aussi des responsables qui ont un style et une manière différente. Si nous cherchons uniquement des responsables qui nous ressemblent, nous risquons de passer à côté de beaucoup de femmes qui le font différemment et ne pas voir les futures responsables qui sont déjà parmi nous.

  1. Analysez vos conversations

Quand vous êtes dans une salle avec des responsables, réfléchissez attentivement à vos conversations. Une femme responsable m’a dit que non seulement les femmes sont souvent interrompues quand elles parlent aux hommes, mais qu’elles s’attendent à être interrompues. Demandez-vous : comment est-ce que je me comporte dans une conversation ? Est-ce que je parle plus que je n’écoute ? Est-ce que je m’impose et coupe la parole ? Est-ce que je recherche fréquemment l’opinion des responsables féminines en leur demandant : « que penses -tu de… ? » Si nous sommes pleins de courage, nous pouvons demander aux femmes responsables comment elles ressentent les conversations qu’elles ont avec nous.

  1. Ne devinez pas – demandez

Je trouve que la meilleure chose à faire est de ne pas deviner ce que je peux faire pour être utile. Alors je demande simplement : « tu as beaucoup à offrir dans ton leadership. Qu’est-ce que je peux faire pour soutenir ton appel et t’encourager ? » Parfois elles demandent la prière, ou d’être présentées à quelqu’un ou même l’opportunité d’une nouvelle responsabilité. Mais malheureusement, le silence et un regard surpris sont souvent la seule réponse. Ces femmes me disent qu’elles n’ont pas l’habitude qu’on leur pose de cette question. Une femme, avec qui j’ai parlé le mois dernier, avait les larmes aux yeux et m’a dit qu’on ne lui avait jamais posé cette question, même si elle l’avait souhaité pendant des années. Mon cœur était brisé. Messieurs, nous devons plus souvent poser cette question à nos sœurs. Beaucoup d’entre elles aspirent à y répondre.

  1. Proposez de les présenter à d’autres responsables que vous connaissez

Quand j’ai rencontré des femmes douées et dont je voulais voir se développer le leadership je leur ai proposé de les présenter à d’autres responsables. Si elles le souhaitent, j’envoie un e-mail ou je les présente ainsi que leur ministère. Ensuite, je l’envoie à d’autres responsables dans des domaines similaires ou dont je crois qu’ils peuvent bénéficier de ses dons. Cela inclut des responsables masculins, mais aussi des responsables féminines qui sauront la nourrir et l’encourager.

  1. Partagez la chaire, ou laissez-la-leur

En tant que responsable masculin, il y a de petites et de grandes opportunités dans lesquelles nous pouvons inclure les femmes. Invitez-les à rejoindre votre équipe de direction. Dirigez ensemble un petit groupe. Prêchez ensemble un dimanche matin. Co-écrivez un article de blog. Invitez-les à s’exprimer durant la prochaine réunion de responsables. Interviewez-les et mettez leur histoire en valeur. Dirigez ensemble un nouveau projet de l’Église.

Parfois, la direction partagée n’est pas suffisante. Parfois, nous devons renoncer à une opportunité en tant qu’homme de diriger ou d’enseigner pour recommander et présenter une responsable qui devrait être mise en valeur. Oui, cela implique de renoncer à certaines opportunités ou à de la reconnaissance, mais si nous croyons réellement que notre pouvoir n’est pas à notre propre service, il doit être utilisé pour honorer les autres et les édifier. Quelle meilleure manière de le faire qu’en honorant et défendant nos sœurs en Christ ?

Frères dans le ministère, le but n’est pas simplement de défendre « une cause » ou la bonne chose à faire. Nous ne le faisons pas par pitié ou par fierté. Nous prenons la défense et encourageons avec conviction pour que, comme le dit Paul en Éphésiens 4, l’Église entière puisse être formée et mature comme le désire le Christ. L’Église est meilleure quand nous avons des frères et des sœurs qui la dirigent ensemble. Cela requiert plus qu’un simple acquiescement passif de la part des responsables masculins. Il y a besoin d’hommes actifs dans l’engagement et la défense des sœurs pour le bien de Jésus et de son Église.

J.R. Briggs. Traduction et adaptation de l’anglais, original publié sur le site Missioalliance.

servirensemble.com est le fruit de différents auteurs et c'est la richesse de ce blog. Vous trouverez le nom de cet auteur à la fin de l'article. Vos contributions sont les bienvenues, contactez-nous!

1 comment on “9 moyens simples et pratiques pour les hommes qui veulent encourager les femmes leaders dans l’Église

  1. Ping : Quand une ‘égalitarienne’ valorise un livre ‘complémentarien’…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :